L’identité gay plus facile à vivre à 60 ans qu’à 20 ans ?

L’identité gay plus facile à vivre à 60 ans qu’à 20 ans ?

Chargement de la carte…

Date/heure
Date(s) - 22/10/2019
12:00 - 14:00

Emplacement
Institut de Sociologie - ULB

Catégories


Séminaire organisé par le Centre de Diffusion de la Culture Sanitaire dans le cadre du cycle des séminaires « PENSER LES VIEILLESSES – Des vieillesses singulières ».

Régis SCHLAGDENHAUFFEN, sociologue
IRIS, LABEX EHNE, EHESS, Paris

Discutant : David PATERNOTTE, sociologue, STRIGES, ULB, Bruxelles

Résumé

La question du “bien vieillir” se décline de nos jours de façon différenciée et singulière dans certains milieux sociaux. Entre autres, elle semble se poser de manière particulière pour les personnes LGBTI même si, ces dernières années, les modèles du vieillissement LGBT ont changé. D’une part en raison d’une plus grande acceptation de l’homosexualité comme mode de vie ; d’autre part en raison d’une plus grande sociabilité homosexuelle des personnes âgées favorisée par les réseaux sociaux et l’Internet. Les recherches récentes menées sur les hommes gays et bisexuels montrent que pour bon nombre d’homosexuels âgés, vivre son identité gay s’avère plus aisée maintenant que durant leur jeunesse. Néanmoins, la question de l’homophobie reste présente, notamment lorsque vieillissement et institutionnalisation vont de pair.

Une collaboration STRIGES, Atelier Genre(s) et Sexualité(s), CDCS

Site web

Fermer le menu